La machine est livrée par défault avec un Windows XP et un logiciel s'appelant «Express Gate» qui permet de booter en 7 secondes et d'avoir accès tout de suite à des fonctions basiques (Web, photos…). Express Gate est une fonction basée sur Linux, le souçi étant que les logiciels appelés juste après l'écran de démarrage sont stockés sur le C:\. Donc la finalité, c'est de garder ExpressGate et de faire un dual-boot classique XP/Ubuntu. La dernière petite difficulté, c'est que l'EEE Box n'a pas de lecteur CDROM: on aura besoin comme support d'installation d'un support de stockage USB supérieur à 1Go (une clé USB, un IPOD…).

Première étape: Sous Windows

D'abord, on va «fixer» la table de partition. Pour une raison inconnue, lors de l'installation, Ubuntu ne voit pas la table de partition et considère le disque dur comme un espace libre de 80Go: plutôt gênant quand le but est de conserver la partition windows. Pour corriger cela, on va supprimer la partition D: sous Windows. Elle fait 20Go et est vide par défaut. La manipulation est la suivante:

  • Sur le poste de travail, on fait un clique droit puis "Gérer"
  • on va dans «Stockage» puis «Gestion des Disques»
  • on supprime la partition D:
Merci à Dwan du forum Ubuntu-fr pour cette astuce

Deuxième étape: Sous Linux

Ensuite, on va s'occuper de transformer notre clé USB en «CD d'installation». On aura besoin de l'iso alternate d'Ubuntu. Personnellement, j'ai effectué l'ensemble des manipulations sous un autre poste sous Linux que j'ai, parce que je suis plus à l'aise avec les outils. Mais je pense que toutes les opérations décrites ci-dessous sont réalisables sous Windows:

  • Rendre la partition de la clé bootable («boot flag») en utilisant gparted, qtparted ou même fdisk, pour les connaisseurs
  • Mettre les fichiers nécessaires pour le boot avec syslinux en tapant «syslinux /dev/fd0» (si /dev/fd0 est effectivement votre clé USB)
  • Récupérer l'ensemble des fichiers contenus dans le dossier «isolinux» de l'iso ubuntu et les placer à la racine de la clé
  • Renommer isolinux.cfg en syslinux.cfg
  • Aller à l'adresse http://archive.ubuntu.com/ubuntu/dists/hardy/main/installer-i386/current/images/hd-media/ et télécharger les fichiers vmlinuz et initrd.gz
  • Créer un dossier «install» à la racine de la clé et placer les deux fichiers dans le dossier
  • Copiez l'iso à la racine de la clé
Merci à amx109 de UbuntuForums.org pour la manipulation

Voilà, votre clé USB d'installation d'Ubuntu est prête ! Et elle pourra éventuellement reservir pour tout ordinateur pouvant booter sur un périphérique USB. Dans le cas de notre installation pour une EEE Box, on aura besoin de deux fichiers supplémentaires: les paquets ndiswrapper et ndiswrapper-common

. Vous pouvez donc télécharger ces 2 paquets et les placer sur la clef.

Troisième étape: l'installation

Pour l'installation, commencez par entrer dans le BIOS de la machine pour que cette dernière boote sur l'USB. Mettez votre clef et l'installation commence, exactement comme si vous procédiez à l'installation d'une Ubuntu à partir d'un CD officiel. Faites par conséquent exactement comme pour une installation classique: le seul moment délicat survient à l'installation de GRUB. Si l'on met celui-ci sur le MBR, on perd la possibilité d'utiliser Express Gate. Comme la fonction de boot sur USB fonctionne particulièrement bien, j'ai décidé de ne pas prendre de risque et d'installer GRUB sur une clef USB (décidemment !). Dans mon cas, lors de l'installation, cela correspondait à installer GRUB sur /dev/sdd.

Quatrième étape: post-install

Résolution des problèmes d'affichage

Si vous avez des problèmes d'affichage, utilisez le xorg.conf suivant:

# This file is automatically updated on xserver-xorg package upgrades *only*
# if it has not been modified since the last upgrade of the xserver-xorg
# package.
#
# If you have edited this file but would like it to be automatically updated
# again, run the following command:
#   sudo dpkg-reconfigure -phigh xserver-xorg

Section "InputDevice"
        Identifier      "Generic Keyboard"
        Driver          "kbd"
        Option          "XkbRules"      "xorg"
        Option          "XkbModel"      "pc104"
        Option          "XkbLayout"     "fr"
EndSection

Section "InputDevice"
        Identifier      "Configured"
        Driver          "mouse"
        Option          "CorePointer"
EndSection

Section "Device"
        Identifier      "Configured Video Device"
        Driver  "intel"
        Option "monitor-LVDS" "LVDS"
EndSection

Section "Monitor"
        Identifier      "Configured Monitor"
EndSection

Section "Monitor"
        Identifier      "LVDS"
        Option "Ignore" "True"
EndSection

Section "Screen"
        Identifier      "Default Screen"
        Monitor         "Configured Monitor"
        Device          "Configured Video Device"
        SubSection "Display"
                Depth 24
                Modes "1440x900@60" "1024x768@60" "800x600@60"
        EndSubSection
EndSection

Section "ServerLayout"
        Identifier      "Default Layout"
        Screen          "Default Screen"
EndSection

Installation de la carte Wifi

Commencez par installer les paquets ndiswrapper-common et ndiswrapper-utils présents sur la clef USB:
dpkg -i ndiswrapper-common
dpkg -i ndiswrapper-utils
sudo modprobe ndiswrapper
echo 'ndiswrapper' | sudo tee -a /etc/modules
sudo ndiswrapper -m
echo 'blacklist rt2860' | sudo tee -a /etc/modprobe.d/blacklist

Ensuite, il s'agit de récupérer les drivers Windows présent sur la partition correspondant à C:\
Recherchez le fichier «rt2860.inf» et une fois trouvé:
sudo ndiswrapper -i rt2860.inf
Pour vérifiez que la carte est bien reconnue, la commande ndiswrapper -l doit renvoyer:
rt2860 : driver installed
device (1814:0781) present
Si tout c'est bien passé, vous devriez effectivement le Wifi au prochain redémarrage.

Merci à eeeboxsg de eeeuser.com pour les manip'
Maintenant, votre Asus EEE Box devrait être pleinement professionelle ! Profitez bien de son silence !